Depuis quelques temps, ceux qui me connaissent le savent, je suis avec assiduité l’avancée d’un MMOrpg qui est en développement. Il se nomme Ashes of Creation. Cela fait maintenant plus d’un an que je relaie les diverses informations le concernant au travers du site Ashes of Creation EU. Mais plus le temps avance, moins le projet semble avancer. Ou plutôt, plus le temps avance, moins la communication masque les ratées du “développement” de celui-ci, pour autant que l’on considère que faire du surplace est avancer.

Depuis son annonce, il s’est passé au final très peu de choses. Entre une phase Alpha0, puis une Alpha 1 plus ou moins ratée, le jeu est à ce stade au point mort concerant la partie MMO. En effet, les équipes, et ce sans doute juste pour surfer sur la vague des BR, ont pondu un mode battle royal du futur MMO prévu pour fin 2019. Celui-ci étant prévu à la base pour mars 2019 en open Bêta, à vu sa date avancée au mois de décembre 2018. Une grosse erreur qui démontre le peu de professionnalisme des équipes qui travaillent sur le projet.

Ce mode Battle Royal a le mérite de changer des autres BR que l’on croise à tous les coins de rue de nos jours. En lieu est place des diverses armes types armes à feu, on se retrouve avec des arcs, épées, baguettes magiques et autres instruments de l’époque afin de mener notre équipe en fin de partie. Il propose, à l’instar des autres titres du genre, à grouper ou non pour partir en chasse du top 1.
Ceci dit, et avec ces arguments, on se dit: cool!! Enfin une variante sympa!! La joie s’arrête là. Car la suite est bien moins reluisante. En effet, entre une communication aléatoire et peu professionnelle, des patch notes qui ne sont que partiellement en place, des couacs à n’en plus finir, ce BR est navrant.
Entre une certaine lenteur, un flou permanent sur tout le contenu, un genre de voile bleuté dégueulasse, des décors qui disparaissent puis reviennent, des serveurs EU promis mais pas effectifs, il y a de quoi se dire: mais ils se foutent de nous!

Et c’est bien ce que beaucoup de joueurs se disent, car oui, après plus d’un an et à moins d’une année du lancement promis du MMORpg, il est inacceptable de voir aussi peu de progrès sur la partie MMO. On n’en sait en fait rien, car rien n’est dévoilé.
Il faut faire confiance à des dires des managers, qui, rappelons le, sont à la base des pro de la vente multi-niveau. En sommes des personnes qui en connaissent rien de rien au MMO en soit mais qui se font passer pour des passionnés du genre. Un article complet et intéressant est à lire sur GeekZone afin de se faire sa propre idée ou du moins d’avoir un point de vue de plus sur Ashes of Creation.

De mon coté, je leur ai laissé le bénéfice du doute et constate que j’ai bien fait de ne pas prendre un pack KicksTarter ou dans leur boutique actuelle. Car à ce jour, il est clair et net que le jeu ne progresse pas comme il se devrait et n’arrive pas du tout à tenir ses promesses. A savoir que le mode Battle Royal n’était pas prévu à la base et que de ce fait, il est étrange d’avoir voulu le rendre publique. Le prétexte? Tester la stabilité des serveurs. Dans les faits, il est clair et net que c’est pour se faire de l’argent d’une autre manière en appliquant encore les méthodes peu scrupuleuses de la vente multi-niveau.

Mais, il faut le dire, qui y croit encore à ce jour à ce projet? Car cette question est en droit de se poser au vu de la tournure que prennent les choses. Comme tu l’auras compris, de mon coté je n’y crois absolument plus du tout. A ce stade du développement, on a toujours l’impression d’être dans une phase Alpha 0. Sans compter que les équipes sont soit disant plus élevées qu’avant mais que rien ne progresse, même le BR n’avance pas. Il faut croire que la communication bordélique des équipes n’y est pas étrangère, mais aussi du fait d’avoir engagé du monde pour faire genre: regardez, on fait bouger les choses!

Il est clair que les équipes actuelles sont toutes des amateurs que la grosse par de l’industrie du jeu vidéo n’a au final pas voulu de par leur incompétence. Certaines têtes ont des CV assez long mais une expérience dans la branche très chaotique. Aucun n’est connu du publique, aucun ne semble avoir réussi à tenir plus de 2 ans dans un projet X ou Y. En somme, il suffit de faire un tour sur LinkedIn pour se rendre compte que nous avons divers choix: CV vide, CV over saturé, CV de mandats. Aucun ne donne une stabilité chez un éditeur ou un autre. Tous changent constamment de poste, mandat.

Avec une telle équipe de base, la communication a été délaissée et inefficace durant un bon moment puis reprise avec l’embauche d’une CM cheffe. Mais cela n’arrange guère les choses au final. Car les informations ne passent apparemment pas beaucoup mieux qu’avant. On a juste une personne de plus en intermédiaire qui donnent des évidences comme informations, mais rien de nouveau au final.

Alors quoi?

Alors simplement, on peut s’amuser à garder un œil sur l’évolution du jeu et en rire, pour ceux qui n’ont pas pris de pack. Car c’est au final un cas d’école. On l’a vu avec d’autres jeux, mais AOC est quand à lui tellement visible que c’est à en rire jaune. Car comment, encore de nos jours, il est possible de croire en de telles promesses venant d’une personne, ou groupe de personnes, qui n’ont au final aucune expérience? Comment réussir à se laisser berner par un beau discours? Comment croire aux délais très courts promis?

Les promesses sont belles, mais quand on regarde de plus près, il est évident que ça fleur bon l’arnaque et le manque complet de connaissances dans le domaine. Malgré tout, je leur souhaite de réussir, car on ne sait jamais, il est toujours possible qu’un sursaut de réalisme leur arrive en pleine face et les amènent enfin à se bouger pour donner une vraie road-map.