Et voici le 5ème jour qui est terminé de ce Corona Challenge personnel. Le jour a été superbe. Du moins il a bien commencé et fini. C’est tout ce que je lui demande.

Les horaires prévus ont été chamboulés de part quelques imprévus IRL mais rien de bien méchant. Comme toujours je fais passer ma vie IRL avant ma vie de gaymer et streamer occasionnel.

Mais c’est avec des bonnes nouvelles et un bon café avec une amie que la journée a été agrémentée. Que demander de plus?

Matinée


Le levé s’est bien passé. Sans trop trainé en longueur toutefois. Ce qui est plaisant au vu de mes habitudes. C’est plein d’énergie, ou pas loins, que je suis sorti du lit, prêt à affronter une nouvelle journée de confinement.

Le programme a été suivi à la lettre, ou presque. Vous savez, le truc : se lever pas trop tard, faire du sport, manger 3 repas par jour qui soient équilibrés. Bref, les trucs que nos parents nous répètent quand on vit encore chez eux et qui nous emmerdent prodigieusement lors de notre adolescence.

L’une des première chose a été de préparer le petit-déjeuner. Une fois ceci fait, le café en cours de tirage, je me suis occupé de faire un peu de yoga histoire d’avoir la forme pour le reste de la journée.

Les divers rendez-vous de la journée ont également été pris à cet instant ou pas loin une fois la douche prise. Cela fait, j’ai avalé le petit déjeuner histoire de reprendre des forces pour le reste de la journée.

Après-Midi


J’avais, à la base, prévu de faire un livestream entre 14h00 et 16h00 et voir une amie après cela. Rien ne s’est déroulé comme prévu, un peu comme d’habitude au final.

Après avoir diner (déjeuner pour les français), regardé le téléjournal et fait quelques tâches ménagères, j’ai le téléphone qui sonne. Ma maman qui m’appelle. La discussion a durée pas loin d’une petite heure. ça m’a fait grand plaisir d’avoir des nouvelles de mes parents et quelques unes également de mes soeurs.

Au moins je sais maintenant que mon beau frère a eu le fameux COVID19 et qu’il s’en est bien remis sans passer par la case hôpital. Je sais aussi qu’une de mes tante s’est mariée et que tout va bien partout. Chose qui est de bonne augure. Sans compter que j’en ai profité pour prendre le soleil.

Un peu plus tard, c’est une amie qui m’annonce pouvoir passer entre 15h00 et 16h30 car elle a un changement de programme. Rien de bien grave, j’ai juste à repousser mon livestream. Car oui, je préfère discuter autour d’un café de choses et d’autres que de faire un live. La présence humaine ayant une plus grande importance, en ces temps de confinement, que celle d’un ordinateur.

Une fois les annonces faites, la discussion finie, il a été temps pour moi d’aller faire quelques courses, car, une fois de plus, le planning et le frigo n’ont pas respectés leurs engagements. Stream donc encore un peu repoussé.

C’est là, une fois rentré, que je me suis dis : tien, pourquoi ne pas stream du Valorant, histoire de voir si le jeu est aussi mal foutu que ce que j’ai ressenti l’autre jour. Ben la réponse à été claire : oui, c’est de la merde comme jeu. Plus j’y ai joué, plus j’y ai trouvé à redire et moins il m’a parlé. En somme, c’est juste une boucherie avec pleins d’effets et de tricheurs. Car bon, savoir exactement où une personne arrive, faire un headshot, alors que l’on est en mode silencieux et pas de spy en face.. faut arrêter la déconne.

A coté je préfère encore un Call of Duty. C’est pour dire à quel point je trouve dommage que Riot sorte un truc qui se veut « pro » mais qui au final est plus un brouillon de quelque chose.

Un noob de sortie

Soirée


Une fois cela fait, et avoir dit tout le mal que j’en pensais, non sans mauvaise fois ^_^, il a été temps pour moi de me faire de quoi manger histoire d’ être prêt pour la suite de la soirée sur un petit Eden 6 sadique.

J’avour ne pas être de toute bonne fois, mais quand on commence de wipe car « je me venge de ce que tu m’as fait », cela en devient fastidieux, surtout que ceux de ma CL étaient là pour s’améliorer essai après essai et pas avoir à subir la mauvaise humeur des « spécialistes ».

Bon, on est pas des hardcore gamers, mais on aime bien quand même qu’il y ait de bonnes conditions afin de pouvoir un minimum progresser sur les passages les plus ardus.

Soyons sadique, mais pas trop

Conclusion


Malgré tout, la soirée s’est pas trop male terminée et après un peu plus de 2h00 d’essais sur E6S, on a stoppé les frais. De mon coté je n’arrivais de toute manière plus du tout à me concentrer.

D’un coté je suis content de voir que l’on a bien progressé au vu du nombre de débutants sur ces divers essais. Autant j’ai été un peu frustré du comportement trop « on se la joue cool » des autres qui étaient avec nous. Dans le fond ils sont sympas, juste trop axés, pour moi, sur les chiffres de leur kikimeter (interdit de base par square enix) que par le fait de vraiment expliquer ce qui va et ce qui ne va pas si nécessaire voir faire les calls utiles.

Bon, après tout, sans eux, on n’en serait sans doute pas à nos essais sur cette partie des raids sadiques et pour cela je leur en suit reconnaissant.

La toute fin de soirée a été passée sur quelques games sur Overwatch pour me passer les nerfs et voir autre chose que du Final Fantasy 14, duquel, je me rends compte, en avoir un peu marre ces temps, surtout au niveau du temps de latence dans tout ce qui est fait et avec lequel il faut composer dans tous les déplacements.

Dans l’ensemble donc, la journée a été tout à fait bénéfique et a amené son lot d’imprévus malgré un planning de base pré-validé la veille au soir.

Et toi? A quoi ressemble tes journées de confinement? 

Médias


Les images sont a retrouver sur mon compte Instagram